-
 

Partagez|

Calista Katherina Preston [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Calista Katherina Preston [Terminée] Mar 23 Aoû - 21:40

" CALISTA KATHERINA PRESTON





INFORMATIONS PERSONELLES

Je m'appelle Calista Katherine Preston, je suis né(e) le 13 mars 1992 dans un petit village d'Italie. J'ai actuellement 19 ans. Je suis actuellement étudiante en théâtre. Niveau sentimental, je suis hétérosexuelle et actuellement célibataire. J'aimerais faire partie du groupe It's my life, It's now or never et faire la fête avec vous à Miami : D

TON CARACTERE

Je suis une personne plutôt discrète. En effet, je ne suis pas pour me faire remarquer de tous. Ma seule façon de me faire remarquer, c'est lorsque je suis au théâtre et que je joue mon rôle. Mais encore une fois, ce n'est qu'un rôle. Je peux jouer la pire des garces mais dans la vraie vie je suis tout le contraire. J'ai appris à jouer différents personnages, qui vont d'un opposé à l'autre, depuis des années. Donc forcément, on pourrait croire que j'ai l'habitude de me comporter comme une garce par exemple mais ce n'est pas le cas. Je suis douce et simple. Je ne m'énerve presque jamais, sauf si l'on me pousse à bout. J'ai plutôt tendance à me faire petite et à tout ravaler que d'exploser. Je suis également vulnérable et fragile. Une parole de trop, une remarque sur mon passé et je peux fondre en larmes. Sans que ce ne soit de la comédie. Je ne suis bien sûr pas non plus la fille qui va pleurer à longueur de journée mais il y a un ou deux sujets qu'il faut éviter d'aborder, comme pour beaucoup de personnes. Ce trait de caractère vient du fait qu'au fond de moi-même, même si j'ai réussis à mettre mon enfance de côté, je reste une fille blessée. Je suis également tolérante. Je ne suis pas là pour juger sans connaitr, chacun a son opinion, ses avis et chaque personne mène sa vie comme elle l'entend. Têtue. C'est sans doute l'un de mes plus gros défauts. Quand j'ai quelque chose en tête, quand je suis persuadée d'avoir raison, c'est parfois difficile de me le faire sortir de la tête. Je suis intelligente et je préfère régler les conflits par la parole que par la violence. Je ne me mêle pas de ce qui ne me regarde pas, je reste dans mon coin et surtout j'évite de m'attirer des ennuis, c'est comme ça. Je suis simple. Je ne m'habille pas avec des strass, je me fiche de l'argent volumineux et je ne demande jamais rien. Je me contente simplement de ce que j'ai et ça me suffit. Pour finir, mon second gros défaut c'est...que je suis bordélique. Mon bureau n'est jamais rangé, dans mon armoire tout les vêtements sont à droite à gauche. Mais si je sais que quelqu'un doit venir, je range tout! xD

TON HISTOIRE

Katherina Anna Gallucci est mon véritable nom. Je suis née le 13 mars 1992 dans une petite ville d’Italie. Ma mère a épousé mon père parce qu’elle était enceinte et qu’elle faisait partie d’une famille très catholique et à cheval sur les règles religieuses. Bien sûr, mon père l’avait toujours bien traité depuis les plusieurs mois qu’ils se fréquentaient et jamais ma mère n’aurait pensé que cette sorte de conte de fées allait tourner en un cauchemar des plus complets. J’ai eu une enfance normale, ou presque. J’étais dans l’ignorance la plus totale quant au métier de mon père qui faisait en vérité partis de la mafia italienne. Sa couverture? Un comptable des plus respectés et des plus respectables d’ailleurs. Jamais d’ennuis avec la justice, jamais de frasques, ni même d’amendes pour excès de vitesse. Discrétion obligée quand on fait partis de ce milieu. J’étais également dans l’ignorance quant à l’évolution de la relation de mes parents. Mon père s’est rapidement mis à battre ma mère, cette pauvre Maria qui n’avait rien demandé à personne. Je n’étais pas sensée le découvrir un jour mais le destin fait parfois bien les choses. J’étais âgée de dix ans quand je l’ai découvert par pur hasard…

FLASHBACK:

Nous étions un mardi et c’était pendant les vacances. Je devais passer l’après-midi chez une amie mais j’avais commencé à me sentir mal. Je n’étais pas très bien et j’avais demandé à la mère de mon amie Séléna si elle pouvait me ramener chez moi, ce qu’elle fit. Elle me déposa devant chez moi, je la remerciai et rentrai dans la maison où nous habitions. A peine eus-je franchis la porte que je compris que quelque chose n’allait pas. J’entendais des cris alors que ma mère devait être seule à cette heure-ci, mon père travaillant en temps normal. J’arrivai dans le salon et ce fut au même moment que mon père gifla si violement ma mère qu’elle en tomba au sol. Ils ne m’avaient pas entendu entrer et peut-être aurais-je du me faire discrète. Mais qu’auriez vous fait si vous aviez vu votre mère se faire frapper ainsi? Moi, j’ai choisis de m’interposer. Je me disais que jamais il ne ferait de mal à sa petite fille de dix ans qu’il était sensé aimer et protéger. Je couru rejoindre ma mère en pleurs et mon père cria quelque chose que je ne compris pas, tant j’étais occupée à aider ma mère à se relever. Quand je levai mon regard vers lui, vers cet homme en qui j’avais confiance, pour lui demander ce qu’il se passait et pourquoi il avait fait ça, il me gifla à mon tour en m’engueulant pour avoir aider sa femme. Puis il partit en claquant la porte. Ce jour là, je compris que plus jamais je ne pourrais avoir confiance en lui. J’avais dix ans et j’étais heureuse. J’avais dix ans et mon père venait de me frapper sans raison valable après avoir fait du mal à la femme qu’il devait aimer. Je repris mes esprits et aidai ma mère à s’asseoir sur le canapé, je courus chercher une poche de glace pour la poser sur son œil puis, assise à ses côtés, sa main dans les miennes, je lui demandai des explications. Elle avait longuement hésité avant de m’apprendre que mon père la battait depuis huit ou neuf ans, qu’il faisait partit de la mafia et qu’elle le détestait.
 « Mais pourquoi ne pas avoir divorcé maman? » lui avais-je demandé. Elle me répondit mots pour mots:  « Parce que j’avais peur et que tu étais là. » Bien sûr, elle ne m’accusait de rien mais je me sentis immédiatement coupable de la souffrance qu’elle endurait depuis tant d’années. A cette minute même, elle prit la décision de nous faire quitter le pays car elle refusait qu‘il touche à un seul de mes cheveux.

FIN DU FLASHBACK

Ma mère? Elle est sans doute morte à l’heure qu’il est. Quelques jours après, nous avons quitté notre maison. Ce soir là, nous étions dans une chambre d’hôtel et notre avion pour les Etats-Unis devait décoller le lendemain, très tôt dans la matinée. Nous dormions quand des cris se firent entendre et quand des gens tambourinèrent à la porte. Nous avions reconnu la voix de mon père. Ma mère m’avait dit de me dépécher de m’habiller, ce que je m’étais empressée de faire. La porte s’ouvrit violement et mon père attrapa ma mère par le bras. Ma mère pleurait car elle savait que c’était maintenant ou jamais. Elle me cria de partir le plus vite et le plus loin possible. Je savais ce qu’il me restait à faire. J’étais petite et je passais presque partout, étant aussi mince. Je refusais de partir sans elle mais elle me força. Je me faufilai et partis en courant. Un homme me couru après mais je le semai en m’engageant dans une ruelle. Le lendemain, je pris l’avion et arrivai à New-York.

On m’a adoptée et on m‘a fournis un nouveau nom pour que mon père ne me retrouve pas. A présent, je suis Calista Katherina Preston. J’ai voulu garder Katherina en second prénom car c’est ma mère qui l’avait choisis à ma naissance et qu’il fait référence à ma grand-mère, la mère de ma mère. J’ai grandis. J’ai apprit que tout n’était pas rose mais que malgré tout, tout n’était pas noir non plus. Ma famille adoptive était très gentille et ils ont su me faire oublier ce que je venais de traverser. Ils ont toujours été la pour moi et m’ont apprit à bien parler leur langue. J’ai appris à parler également le français et l’allemand. On peut dire que je n’avais pas beaucoup de difficultés à apprendre les langues mais par contre, j’ai toujours été nulle en sciences et en mathématiques. J’ai jamais aimé ça et je pense que je n’aimerais jamais.

Dés treize ans, j’ai commencé à prendre des cours de théâtre et a adorer ça. Ce que je préfère faire comme exercice? L’improvisation. J’adore écrire aussi. Je me suis beaucoup entrainée et mes parents adoptifs ont ensuite entendu parler d'une université regroupant les matières normales et les arts à Miami. Une école d’art… Avec une section théâtre… J’avais seize ans et j’étais bien trop timide. Il n’était pas question pour moi que je fasse de ma passion un métier. Je n’avais pas l’impression d’avoir un quelconque talent. J’ai donc continué à aller en cours et à faire du théâtre une fois par semaine. L’année d’après, ma professeur de théâtre est partie en congé maternité et sa remplaçante m’a dit que j’avais vraiment du talent. Elle nous avait fait écrire une pièce de théâtre, à deux, en nous imposant à chaque fois un thème mais nous laissant carte blanche quant à la longueur, au style etc… J’étais avec mon meilleur ami, Jake, que je connaissais depuis que je prenais des cours de théâtre. Il avait un an de plus que moi. Et en lisant notre pièce, elle a voulu qu’on la joue comme spectacle de fin d’année. Jake a dit à notre prof que c’était moi qui avait presque fait tout le travail, alors que Jake m’avait beaucoup aidé. Elle nous a nommés comme metteur en scène, vu que c’était notre pièce.

Je trouvais notre sujet bien banal et notre pièce simple et sans grande particularité. Notre thème imposé était un amour impossible. La seule différence qu’on a donné à notre pièce fut qu’au lieu de lui donner une tournure tragique, nous lui avons donné une fin comique, avec plusieurs scènes drôles tout au long de la pièce. Le soir de la représentation, j’étais super stressée mais je n’avais pas de raison: elle a eu un succés. Bien sûr, cela aurait été prétentieux de dire que notre pièce était géniale. C’était une pièce pour ados, rien de plus. Ca n’était pas du grand art. Mais à la fin de la soirée, ma prof m’a annoncé qu’elle m’avait inscrite pour passer une sorte de casting pour entrer dans l’université d’art de Miami. J’étais sur les fesses comme on dit. J’en revenais pas et j’avais tenté de la dissuader de me laisser y aller mais au final, je n’avais pas eu le choix.

 « Chère mademoiselle Preston, vous avez été acceptée pour entrer dans notre prestigieuse école […] » Voila les quelques premiers mots de ma lettre d’admission. J’y étudie depuis un an. Je ne suis pas la première de ma classe ni la dernière, mais je fais ce que j’aime. Mes professeurs semblent satisfaits par mes résultats qui sont bons. J’ai choisis deux cursus qui s’étaient imposés à moi: l’improvisation et la pratique plus l’écriture de pièce de théâtre. Je suis discrète, peu de gens me connaissent, autre que ceux avec lesquels je cohabite bien sûr.

Mon passé? Je le cache. Je ne veux pas parler de ma famille, de mon père, de cette gifle et de cette fuite. J’ignore si ma mère est réellement morte mais je ne vois pas ce qu’il aurait pu faire d’elle à part la tuer. J’essaie de ne pas y penser. J’essaie de ne pas imaginer de scénarios, ce qui est parfois difficile avec mon imagination plutôt débordante.

Vous savez, dans le théâtre, il existe un genre appellé le théâtre de l’absurde. Et il y a une pièce d’Eugène Ionesco, La Cantatrice Chauve, qui est particulière. Cette pièce raconte une sorte d’histoire, qui est plutôt très étrange, et à la fin de la pièce, elle recommence au point de départ mais les rôles sont inversés. Je me dis qu’alors un jour, j’aurais peut-être ma revanche sur mon père. Il y a aussi Fin de Partie de Beckett que j’affectionne tout particulièrement. Beckett y montre la fatalité du genre humain, le négatif. Mais pour finir mon histoire, laissez moi vous dire que votre destin n’est pas une fatalité. Vous avez les cartes entre les mains, faites en bon usage et faites en sorte de changer les choses pour faire de votre vie ce que vous voulez. Vous êtes dans le pétrin? Vous avez eu une enfance plus ou moins malheureuse? Alors faites comme moi: sortez en. Si moi j’ai réussis, vous pouvez le faire.


TOI DERRIERE L'ECRAN
Hum... Et bien, je n'ai pas grand chose à dire. Je m'appelle Mackensie mais on m'appelle Mack'. J'ai 18 ans et je fais du rp depuis environ 4 ou 5 ans. J'habite en France et je suis une fille (Si si, jvous jure xD) Voila, je crois que je n'ai rien de plus à dire. Ah si! J'ai hâte de rp avec vous! (a)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 28
Localisation : Là ou je désire être


BE YOURSELF
LOVE ♥: Célibataire
WHAT'S IN YOUR BAG ? / POCKET ?:
HOW OLD ARE U ?: 22 ans
MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée] Mer 24 Aoû - 12:17

Bienvenue parmi nous ma belle =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♕ ADMINISTRATRICE DE CHOC
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 25/06/2011


BE YOURSELF
LOVE ♥: Célibataire
WHAT'S IN YOUR BAG ? / POCKET ?:
HOW OLD ARE U ?: 20 ans
MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée] Mer 24 Aoû - 14:17

Bienvenue parmis nous et bon jeu!
Tu es validée
Penses à aller faire recenser ton avatar ainsi que tes demandes et fiches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée] Mer 24 Aoû - 20:54

Merci à toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I can't deny
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 29/07/2011
Age : 23
Localisation : Miami


BE YOURSELF
LOVE ♥: Célibataire
WHAT'S IN YOUR BAG ? / POCKET ?:
HOW OLD ARE U ?: 19 ans ♥
MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée] Mer 24 Aoû - 20:55

Bienvenue ! Belle histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/08/2011

MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée] Mer 24 Aoû - 20:56

Merci, c'est gentil ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Calista Katherina Preston [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Calista Katherina Preston [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE BEGINNING :: ✎ Présentations :: ♕ Validées-
Sauter vers: